LeGrandgousier

Et les poissons partirent combattre les hommes

Des centaines de migrants clandestins meurent chaque année en tentant de fuir la misère, en essayant de traverser le détroit de Gibraltar sur des embarcations pleines à craquer. Tandis que cadavres et corps agonisants s’échouent sur les plages du sud de l’Espagne, les activités balnéaires continuent, imperturbables. Comment dire l’innommable ? En prenant les mots à bras-le-corps, en les martelant pour en faire jaillir le sens, pour que l’information dise toute son horreur.

En livrant un propos sans concession aux règles de la bienséance, qui transforment le fait divers en écriture de la souffrance et du dégoût, Angélica Liddell a quitté le discours engagé pour lui préférer une parole enragée.

Mise en scène : Jean Vangeebergen

JPEG - 68.6 ko
Et les poissons partirent combattre les hommes
Agenda